Site du Pèlerin Création de compte Tutoriel Tableau de bord

Méditation : «Votre rédemption approche» (No 63)

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Évangile du 1re Dimanche de l’Avent 28 novembre (tiré du Prions en Église et pour les personnes qui voudraient s’abonner au Prions)

« Votre rédemption approche » Lc 21, 25-28. 34-36

En ce temps-là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche.
Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Méditation

Cette page d’Évangile qui nous est proposée pour l’entrée en Avent est l’une des plus déroutantes. Nous écoutons avec crainte Jésus nous parler d’événements apocalyptiques. Avec crainte, parce que nous lisons cette page comme nous lisons souvent notre propre réalité : en dehors de nous-mêmes. Certes, la création toute entière gémit dans l’attente de l’enfantement et nous n’ignorons pas ses souffrances mais lorsque Jésus nous parle des événements qui marqueront la fin des temps, c’est d’abord de notre chemin intérieur qu’il nous parle. Y aurait-il d’un côté « les hommes qui mourront de peur », « les habitants de la terre entière » pris dans un filet, dont le destin est lié et qui ne pourraient échapper « à tout ce qui doit arriver » ; et de l’autre les disciples de Jésus privilégiés par son enseignement, qui seraient d’avance délivrés, comme par magie, du sort réservé au reste du monde ?

Lorsque Jésus nous parle de la fin des temps, il ne parle pas d’abord d’un temps à venir, mais de notre réalité présente, secouée par ses peurs et ses doutes, ces grands bouleversements qui peuvent surgir dans notre vie au temps que l’on n’a pas choisi. Et en effet, ces chocs peuvent faire à notre humanité l’effet d’un ébranlement des principes qu’elle croyait inébranlables, d’un filet qui s’abat et dans lequel elle est comme prise toute entière, la plongeant dans la peur. Jésus nous rassure et vient convertir notre regard pour que nous sachions que dans cet ébranlement profond, Dieu promet de se révéler à nous d’une manière nouvelle. En nous incitant à vivre notre vie dans une conscience apocalyptique, Jésus ne cherche pas à nous faire peur, tout au contraire. Il veut éveiller en nous cette qualité de présence et d’être qui nous permet de comprendre que nos grands passages de vie ne sont pas à fuir, ils sont des approfondissements intérieurs qui nous libèrent de nos peurs et nous font nous tenir debout devant Lui.

C’est en vivant présentement cette apocalypse du cœur avec toutes ses morts, ses flots en fracas et ses ébranlements intérieurs, – parce que précisément Jésus nous rassure que c’est là le moment privilégié de nos vies pour se révéler à nous de manière nouvelle -, que nous participons et anticipons même la délivrance promise pour l’humanité et la création toute entière.

Sr Bénédicte (beneyou@yahoo.fr)

DROIT D’AUTEUR

La méditation peut être partagée à toutes et à tous, en tout ou en partie, mais le nom de l’auteur et l’indication du centre le Pèlerin avec l’adresse du site (www.lepelerin.org) doivent être inscrits, car les droits d’auteur demeurent. Merci de votre compréhension.